Quel type de patrons choisir ?

Magazines de couture

Dans l’univers de la couture, on trouve des patrons sous diverses formes. Des patrons gratuits, ou encore rassemblés dans des magazines ou des livres et enfin des patrons vendus à l’unité sous forme de pochette ou sous format numérique.

Dans cet article, je dresse l’inventaire des types de patrons et liste leurs principaux avantages et inconvénients. En espérant que cela vous permette de choisir à l’avenir!

Sommaire

1. Les patrons gratuits

Génial, un patron gratuit c’est le bonheur, cela ne vous coûte rien ! Pour autant, il n’y a aucune sécurité concernant la qualité du patron – qui peut être mis à disposition par n’importe quel zigouigoui sur le net.

Le vêtement peut être pas ou mal ajusté… Ou dans le pire des cas, la taille peut ne pas correspondre du tout. Enfin, attention en général ce genre de patrons n’offre que peu d’explications !

Pour qui ?

Les patrons gratuits sont parfaits pour commencer la couture avec des projets simples sans investir d’argent. Ici on parle plutôt de projets d’accessoires et faciles à réaliser. Comme par exemple des lingettes, des bavoirs, des pochettes ou des trousses… Si on souhaite se lancer dans un vêtement, une jupe simple semble tout indiquée.

Le bon réflexe

Si on craque sur un patron gratuit trouvé en ligne, on évite de se lancer et de sacrifier un coupon à 20€ le mètre. En revanche, on réalise d’abord une toile pour vérifier la coupe du vêtement !

Le bon plan

De nombreuses marques proposent un ou plusieurs patrons gratuitement. L’idéal pour découvrir leurs univers et patrons !

2. Les patrons de magazines

Vous tombez par hasard sur un magazine de patrons de couture et êtes immédiatement attiré(e) par la première page de ce magazine. L’offre est alléchante : une quinzaine de patrons (ou plus) pour un prix mini. Est-ce vraiment une bonne idée de l’acheter ?

Les magazines de patron proposent de nombreux patrons, créés par des professionnels. Si on a l’opportunité, le mieux est encore de les feuilleter pour s’assurer du niveau des patrons, de la qualité et de la quantité d’explications fournies. Attention les planches de patrons sont denses, ce qui peut rendre la recherche des pièces difficiles !

Pour qui ?

Les magazines de couture s’adressent à deux publics distincts. On trouve des magazines pour débutants, qui proposent moins de patrons mais qui insistent sur les tutoriels – souvent illustrés (comme Burda Easy).

Ou alors des magazines spécialisés (et plutôt pour public plus expérimenté) avec des patrons individuels et uniques (comme Fibremood). Dans la plupart des magazines on trouvera tout de même toujours l’un ou l’autre patron accessible au débutant.

Le bon réflexe

Feuilleter le magazine avant de l’acheter pour voir si les patrons nous plaisent, que le niveau est adapté et que les explications sont claires. Pour ma part, j’aime les magazines pour avoir des patrons de vêtements basiques pour enfants (tee-shirt, pull, pantalon…).

Un magazine de couture en allemand
La qualité des explications laissent parfois à désirer dans les magazines

3. Les patrons de LIVRES

Lorsque l’on adore une marque, un ou une créatrice, quoi de mieux que de les soutenir en achetant leur nouveau livre de patrons ? C’est particulièrement une bonne idée si on connaît déjà bien leur univers et que les explications et tutoriels nous plaisent d’habitude.

Comme pour les magazines, on peut avoir de mauvaises surprises avec des planches difficiles à déchiffrer. Et évidemment la qualité des explications dépend des marques.

Pour qui ?

Les livres de patrons couvrent en général un thème particulier de la couture : des vêtements pour bébé, coudre des hauts, etc. Avant d’acheter, il peut être bon de vérifier que les modèles proposés plairont.

Le bon réflexe

Si un livre coûte particulièrement cher et qu’on ne connaît pas du tout l’univers d’un ou une créatrice, pourquoi ne pas acheter un patron individuel d’abord ? Comme cela, on peut se faire sa propre idée et voir si les patrons proposés répondent à nos critères.

Nouveaux Intemporels Enfants
Un livre est parfait pour plonger dans l'univers d'une marque ou d'un créateur

4. Les patrons individuels

Les patrons individuels sont souvent vendus sous forme de pochettes et/ou au format numérique. Ce sont les patrons les plus chers mais également ceux pour lesquels le ou les créateurs ont pris le plus de temps pour l’élaboration de leur modèle et la conception des tutoriels.

Du moins, c’est la théorie ! Car malgré tout, on peut être déçu par le rendu d’une cousette ou par la qualité des explications.

Pour qui ?

Les patrons sous forme de pochettes individuelles ou au format numérique s’adressent à tous les couturiers. En général, il s’agit des patrons avec le plus d’explications (idéal pour apprendre de nouvelles techniques).

Le bon réflexe

Prendre le temps de lire la description du patron avant de vous lancer : que contient-il ? Les explications sont-elles illustrées ? Y-a-t-il peut-être même une vidéo ? Est-ce que le patron choisi correspond à votre niveau ?

Le bon plan

Utilisez la check-liste suivante pour vérifier qu’un patron répond à vos besoins.

5. Conclusions

On trouve des patrons de couture sous diverses formes : patrons gratuits sur le net, rassemblés dans des magazines ou des livres ou enfin des patrons vendus de manière individuelle, en pochette ou en format numérique. Pas évident de s’y retrouver, surtout quand on débute en couture !

Cet article a présenté chacun de ces types avec leurs principaux avantages et inconvénients. Au final, il n’y a pas de meilleure option. Tout dépend du patron recherché et de nos attentes. De même au cours de notre vie de couturier, nos préférences sont amenées à évoluer :

Les autres articles qui peuvent vous intéresser

Leave a Reply

Your email address will not be published.